Vous êtes ici : archives > document d'archive

Mémoire éternelle

André

Le serviteur de Dieu André Lobry, mari d’Irina s’est endormi dans le Seigneur le 20 juillet. Que Dieu l’accueille dans son royaume. Qu’Irina trouve ici la prière et le soutien de la communauté. Mémoire éternelle !

La servante de Dieu Madeleine, maman de Michel Tosolini (ancien trésorier), est née au ciel le 2 août. Que Dieu l’accueille dans son royaume. Mémoire éternelle ! Nous assurons Michel, Alix et leurs enfants : Anatole, Apolline et Mathias dans cette épreuve de l’affection de toute notre communauté. Que le Seigneur les accompagne dans leur peine.

Jean-Pierre

Jean-Pierre nous a quittés…
Lundi 1er août notre frère en Christ, Jean-Pierre Malouet, s’est endormi dans la Paix du Seigneur. Les 1, 2, 3 août nous l’avons accompagné de nos prières, de nos chants. Le jeudi 4 août, à 17h, avec lui, sa famille et ses amis nous avons célébré l’office des funérailles ; tous nous avons cheminé jusqu’au cimetière du Parc (Nantes), où il repose désormais.
In MEMORIAM
Né le 18 mars 1943, à Verneuil sur Avre dans l’Eure, Jean-Pierre devint orthodoxe tout au début des années 1980, en l’église de la Présentation de la Vierge au Temple à Bordeaux, enseigné, préparé par le père Théodore Papanicolaou, auquel Jean-Pierre resta très attaché toute sa vie.
Le 20 novembre 1982, c’est à Nantes qu’il se maria avec Evelyne et s’installa dans notre ville. Il devint alors paroissien de St Basile de Césarée et y prit une part active.
Son charisme le portait à s’occuper avec attention et douceur, des personnes âgées et des plus dépendantes. Devenu trésorier au sein du conseil paroissial il visita les anciens notamment à Couëron. Avec l’aide de Germaine et Michel (Klienkoff), Jean-Pierre organisa la première venue en France et son hébergement, de la chorale de Dubna (Pologne). Nous célébrions alors chez les pères franciscains, place Canclaux. Ce fut une grande réussite qui se renouvela plusieurs années de suite. De même avec Ariane Gordieff, de bienheureuse mémoire, il facilita l’appareillage d’un jeune garçon russe qui avait perdu une jambe. Cette prothèse fut renouvelée chaque année jusqu’à l’adolescence.
Pour ma part je garde le souvenir de joyeuses, chaleureuses et fraternelles agapes organisées dans la «petite maison franciscaine» après les liturgies de Pâques et de la Nativité pour les plus isolées de notre communauté. Reprenant une phrase du père Cyrille Argenti que connaissait bien Jean-Pierre : «le chrétien est un immigré en route vers le royaume» ; j’ai accepté de rédiger ces quelques lignes «in memoriam». Cependant chacun de nous avance sur une route qui lui est propre. Il ne m’est donc pas possible de parler du cheminement de Jean-Pierre. Simplement, à ce jour, je peux témoigner de la dignité, de l’humilité avec lesquelles il a fait dans la souffrance la traversée de la maladie jusqu’au terme de son parcours terrestre.
Une Vie nouvelle jaillie du Tombeau nous a été donnée par la mort du Christ et sa Résurrection. C’est dans l’espérance de partager un jour cette vie nouvelle que nous nous associons à la peine d’Evelyne, son épouse, à celle d’Anne-Cécile, sa fille.
Nous savons que Jean-Pierre est vivant et qu’il participera désormais à nos liturgies avec tous nos défunts dans la gloire céleste.
Christ est ressuscité !
Léone Monzo

 

Mentions légales