Vous êtes ici : archives > document d'archive

Père Lambert : 20 ans de prêtrise !

Le 20ème anniversaire de prêtrise de Père Lambert

Elsa, Père Lambert, Père Antoine

Le dimanche 3 février, toute la communauté de St Basile a fêté le vingtième anniversaire de sacerdoce de Père Lambert qui fût très touché de notre témoignage de fidélité, un vêtement liturgique doré lui a été offert, puis tout le monde se retrouva pour un vin d’honneur.
"Ce dimanche, un évènement particulier nous réunit fraternellement, en effet, nous sommes heureux de fêter dans l’affection et la prière le 20ème anniversaire du sacerdoce de notre recteur l’archiprêtre Père Lambert.
Père Lambert a été ordonné prêtre il y a 20 ans, pour la paroisse de Maastricht le jour de la fête de La Ste Rencontre. Père Lambert a rejoint la paroisse de Nantes il y a douze ans qui ont été riches en construction et événements. Aujourd’hui, j’en suis sûre, tous les anciens qui ont participé depuis son début en 1927 à l’édification de la paroisse sont présents avec nous. De nombreuses personnes ont pu bénéficier de votre travail pastoral accompli avec dévouement auprès de tous, en effet, servir et conduire sont deux exigences et fils conducteurs de votre vie.

Père Lambert

Je voudrais dire aussi que l’engagement de votre vie nous montre combien votre mission est de témoigner de l’amour de Dieu votre mission de pasteur, de berger, qui marche en tête du troupeau pour le conduire, et le mener jusqu’au Royaume de Dieu.
Chaque dimanche, mais aussi chaque jour dans votre travail dans la cité auprès des plus démunis, vous commentez la Parole de Dieu au milieu de nous, pour essayer de nous montrer comment elle est parole de vie aujourd’hui, comment elle fait jaillir aujourd’hui encore dans nos déserts l’eau qui désaltère et la manne du ciel qui réconforte. L’eucharistie est le sacrement de votre ministère qui tout entier se consacre à l’unité, à la communion entre les personnes, mais aussi par votre engagement œcuménique entre les différentes communautés.

Père Lambert

Aujourd’hui notre paroisse grandit chaque jour, pas une semaine sans un baptême, voir 2 parfois 3, des chrismations, mariages, visites des malades, bénédictions de maison, accueil des nouveaux arrivants, notre paroisse est connue comme une paroisse hospitalière et vivante, pouvons nous prier pour l’arrivée d’un diacre, d’un prêtre aussi qui s’installent à Nantes, nous souhaitons vous garder en bonne santé et pour de nombreuses années de sacerdoce encore avec nous ! Je tiens également à remercier ‘matouchka’ comme nous disons avec tendresse, Arjanne, l’épouse de père Lambert, toujours présente, toujours disponible, il est important de ne pas oublier que lorsque nous ordonnons un prêtre, c’est un véritable sacerdoce de couple dont il est question, et cette phrase me vient souvent en pensant à toi Arjanne: « L’Amour prend patience, l’amour rend service, …il ne s’enfle pas d’orgueil… il croit tout, il espère tout, il endure tout…. » (1Cor. 13, 4-7).
Alors si je peux dire un dernier mot :" Dieu que ta grâce soit sur nous, comme nous espérons en toi " nous dit le psaume 33; qu'il en soit ainsi pour vous Père Lambert et pour chacun d'entre nous."

Pour l’ensemble de notre communauté, Elsa

Chers père Lambert mais aussi Arjanne, Hannah, Marthe, Syméon et Naomi
Merci. Merci Dieu de nous avoir envoyé père Lambert et Arjanne au sein de notre paroisse pour Te servir. Merci à toi, père Lambert. Merci à toute la famille.

Il y a une trentaine d’années quand j’allais aux retraites des jeunes orthodoxes en Belgique à l’invitation de père Dominique Verbeeke et que nous français faisions du bruit, chantions, buvions les fameuses bières belges mais participions aussi aux conférences et ateliers, le petit groupe de néerlandophones dont vous faisiez partie Arjanne et toi était plus discret et sérieux et nous ne nous savions pas, ni les uns ni les autres, que nous nous retrouverions d’aujourd’hui avec une paroisse en France et toi père Lambert comme prêtre et recteur.
Je ne vais pas maintenant retracer tout ton parcours dans l’Église mais commencer en 1989 avec ton ordination diaconale le dimanche de Climaque (St Jean de Climaque, 2e dimanche du grand carême). De celle-ci à ton ordination à la prêtrise s‘est écoulé à peine trois ans. Un appel téléphonique de Mgr Georges (Wagner) et vous voilà dans le train pour Paris où Mgr Georges célébrera et t’ordonnera, le jour de la fête de la Sainte rencontre au cours de ce qui sera sa dernière liturgie (il sera trop malade ensuite et sera rappelé à Dieu le 6 avril de la même année).
Fête où le juste Syméon reçoit le Christ dans le Temple de son Père.
Pendant 7 ans tu desserviras la paroisse de Maastricht, mais aussi celles d’Anvers, Brenda et sûrement d’autres avec souvent à tes cotés le père Guido, aujourd’hui Mgr Gabriel. Ton engagement en Église se traduit aussi dans ta vie professionnelle où vous vous engagez Arjanne et toi auprès des plus pauvres, les laissés-pour-compte de la société. Ton travail avec ATD-quart monde t’emmène en France. Entre-temps des enfants sont nés, des épreuves aussi que vous traversez dans la confiance du Christ.
La France c’est la région parisienne avec ATD votre travail et une paroisse à Saint-Prix, dédié à la Sainte Rencontre si mes souvenirs sont exacts, avec les pères André Fortounatto et André Krementzoff et toi en complément : le luxe (3 prêtres) !
Le nouveau millénaire est entamé. L’année 2001 : Mgr Serge (Konovalov) te demande si tu ne peux pas aider une paroisse avec une dizaine de fidèles dans l’ouest de la France sans prêtre.
Ta connaissance de la France est sommaire, l’aide d’une carte te situe Nantes à 2 heures de TGV certes, mais presque 4 heures de trajet porte-à-porte. Obéissance à son évêque et te voilà parti à la découverte d’une paroisse : Saint-Basile à Nantes.
Je ne peux pas résumer les 13 dernières années qui viennent de s’écouler en 4 phrases.
Mais je dirai à la louche 2 ans pour rencontrer les paroissiens, faire connaissance avec 70 ans du passé d’une des premières paroisses francophones de province, découvrir la mentalité Franco-Russo-Grecque-etc. des fidèles et puis « coup monté » de Mgr Serge aidé du Saint-Esprit un coup de téléphone « Vous n’avez pas de lieu pour célébrer, vous cherchez quelque chose ? J’ai une église en kit à vous proposer ! »
Et voilà un projet qui va nous emmener bien loin.

Père Lambert

Des choix doivent se faire tant que personnel que paroissiaux : tu es apprécié dans ton engagement auprès des plus pauvres, on te propose de partir en Roumanie pour ton travail, à Nantes on ne se voit pas construire le « kit » d’une chapelle sans prêtre, Arjanne est très souvent seule les week-ends, la famille s’agrandit.
L’engagement et la décision sont pris : tu arrives en 2004 sur Saint-Nazaire avec Arjanne, Hannah, Marthe et Syméon encore bébé.
Peut-être as-tu douté à ce moment d’avoir fait un choix judicieux ? Je ne sais pas, mais la joie emplit la communauté paroissiale qui s’est étoffée, la construction de la chapelle se concrétise, les demandes de sacrements explosent. Nous découvrons que beaucoup d’orthodoxes habitent la région nantaise.
À part quelques anciens paroissiens, la communauté ne se souvient pas d’avoir eu un prêtre résidant à Nantes (c’est le père André Bredeau qui partira à la retraite à Bordeaux à la fin des années 60).
Nous avons à nouveau un prêtre pour célébrer l’eucharistie de manière régulière. Être chrétien, c’est faire partie du Corps du Christ et ce corps trouve sa plénitude dans la divine liturgie. Du fait de votre venue, nous allons pouvoir de plus en plus nous retrouver tous ensemble pour former ce Corps du Christ au cours de la divine liturgie.

Ensemble nous allons découvrir que nous sommes tous appelés en tant que chrétien à un sacerdoce royal donc à servir le Christ. Que par conséquent tout ne repose pas sur le prêtre. Que celui-ci a besoin de nous comme nous avons besoin de lui. Comme nous exhorte Pierre dans sa 1ère épitre (1Pierre 2, 5) « et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus Christ. »
Ce n’est pas simple !! Concrètement ce n’est qu’en 2006 qu’Arjanne va trouver un travail sur Nantes accélérant votre implantation géographique. Et à nouveau des changements d’école pour les enfants, retrouver des repères, un nouveau travail pour toi père Lambert. N’oublions pas que dans nos pays occidentaux les prêtres ne sont pas payés par nos églises qui elles-mêmes ont du mal à vivre financièrement … mais en attendant Naomi pointe son bout de son nez bouleversant l’ordre établi et tout le monde se remet dans les mains de Dieu. Ton travail est à l’image de ton sacerdoce où tu essaies de voir tous les hommes, quelle que soit leur histoire, à l’image de Dieu.
De temps en temps tu es écartelé entre ton travail social, ta famille et ta paroisse. Eh oui on peut dire ta paroisse !! Mais plus exactement notre paroisse car aucune fonction sacerdotale n’existe autrement qu’en union étroite avec la communauté. Les moments de doute, les épreuves de chacun, sont là aussi pour nous porter les uns les autres dans le Christ.

Pour terminer je citerai juste ces quelques mots d’une des prières de l’ordination : « Accorde aussi en plénitude le don de Ton Saint-Esprit, afin qu'il soit digne de se tenir sans reproche devant Ton autel, d'annoncer l'Évangile de Ton Royaume, de célébrer Ta parole de vérité, de T'offrir des dons et des sacrifices spirituels, de rénover Ton peuple grâce au bain de la nouvelle naissance », prière prononcée par l’évêque qui s’adresse particulièrement au prêtre ordonné à cet instant, mais qui doit résonner en chacun de nous qui tous en Christ sommes prêtres-Rois. Merci Dieu, Merci à toi et Arjanne, Merci à Hannah, Marthe, Syméon et Naomi, et encore de nombreuses années au sein de notre communauté.

Bénédicte

 

Mentions légales