Vous êtes ici : archives > document d'archive

Saint père Dimitri , prie Dieu pour nous !


Saint père Dimitri

Je n'ai pas connu mon grand-père, le père Dimitri Klépinine, et ma mère l'a perdu quand elle n'avait que six ans, mais les témoignages que nous avons eus sur lui ont toujours été empreints de beaucoup de chaleur et d'humanité.
Il est né en 1904 à Piatigorsk, dans le Caucase, troisième enfant d'un architecte et d'une juge de paix, qui s'est beaucoup investi pour les déshérités. C'est dans un milieu intellectuel, musical et croyant qu'il grandit jusqu'à ce que la révolution le pousse à quitter Odessa pour rejoindre Constantinople puis Belgrade et enfin Paris où il est étudiant en théologie à Saint-Serge et, où il se sent très proche de père Serge Boulgakov.
Terminant l'institut en 1929, il bénéficie d'une bourse et passe un an au séminaire protestant de théologie de New York. Revenu en Europe, d'abord en Tchécoslovaquie puis à Paris, il se retrouve devant un dilemme car il veut embrasser la prêtrise mais ne veut pas être moine.
À l'un des congrès de l'ACER, dont il est un membre actif, il rencontre Tamara Baimakova, correspondante du Messager à Riga, qu'il épouse en 1937. La même année, il est ordonné prêtre par le métropolite Euloge. Au début, il célèbre à l'église de la présentation de la Vierge au temple, rue Olivier de Serres à Paris puis devient recteur de l'église de la Protection de la Mère de Dieu au foyer de l'action orthodoxe fondé par Mère Marie.Il devient père, d'Hélène puis de Paul.
Pendant la guerre, il participe activement à l'œuvre de la résistance, donnant de faux certificats de baptême aux Juifs, accueillants les malheureux.
Il fut arrêté en 1943 et refusa d'être délivré par un S.S. lui demandant en échange d'arrêter son action pour sauver les juifs ; il montra son crucifix en disant "vous le connaissez ce juif-là ? ".Il fut déporté à Dora et mourut en 1944.
Depuis de nombreuses années, son rayonnement ainsi que celui de Mère Marie ne faisait que croître. En 1987, nous avions été en Israël à Yad Vachem, pour qu'on lui remette la médaille des justes et qu'on lui plante un arbre. Cette année, le jour du soixantième anniversaire de sa mort nous apprîmes qu'il avait été canonisé, il sera fêté le 20 juillet.
Une cérémonie se déroulera le 2 mai 2004 dans la cathédrale St Alexandre Nevski, rue Daru dans le 8e à Paris.

Saint père Dimitri , prie Dieu pour nous !

Claire Arjakosvki, Nantes - 2004

 

Mentions légales