Vous êtes ici : catéchèse > homélies > une homélie de Père Andryi

Soyez prêts à pardonner Cl III,13

Homélie de Père Andryi, 24 janvier 2016 en l'église saint Basile et saint Alexis
épître du saint apôtre Paul aux Colossiens : Cl III,12-16.

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
Tout à l’heure nous avons bien entendu l’épître du saint apôtre Paul aux Colossiens dans laquelle l’apôtre nous invite à pardonner.
Soyez prêts à pardonner puisque le Seigneur vous a pardonné faites de même à votre tour.
Est-ce que c’est facile de pardonner ?
Pardonner nos bien-aimés, nos membres de famille, nos enfants c’est facile.
Pardonner les terroristes, tous ceux qu’ils font le mal, qui ont tué les gens, qui essayent de nous blesser ou trahir ce n’est pas du tout facile à pardonner et parfois c’est impossible.
On pense souvent que pardonner c’est oublié et on dit toujours je peux pardonner avec le temps, ça va passer avec le temps, je vais oublier. Et on fais des efforts pour pardonner et oublier.
Mais pardonner et oublier c’est deux choses différentes.
Nous pouvons oublier le mal, les blessures qui ont été faits par nos proches envers nous-mêmes mais est-ce que nous sommes prêts à pardonner ?
Nous pouvons pardonner sans oublier ?
Qui sait toujours à pardonner ?
C’est notre Dieu. Lui il pardonne sans condition par ce que notre Dieu est la source d’amour. Lui-même est amour. Il nous appelle à aimer les uns les autres.
Est-ce que nous pouvons aimer ?
Oui parfois c’est naturel, de temps en temps c’est facile, mais parfois c’est difficile et presque impossible. Nous pouvons bien réfléchir et voir que aimer et pardonner c’est deux pôles de la même chose. Pour pardonner quelqu’un il faut l’aimer et pour aimer quelqu’un il faut être prêt à pardonner. Et si ce n’est pas facile aimer ou pardonner écoutons la phrase finale de l’Évangile d’aujourd’hui : Jésus répondit : ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu. Autrement dit s’il me manque d’amour demandons à notre Dieu à Celui qui est la source d’amour qui nous donne toujours avec la générosité, demandons l’impossible à Jésus la grâce d’aimer comme Lui.
Et si on n’arrive pas à pardonner demandons au Seigneur de nous donner la force, la possibilité aimer tellement que nous puissions pardonner.
Amour et pardon deux choses principales dans la vie chrétienne.
Et l’église nous invite toujours à pratiquer amour et pardon : aimons les uns les autres, afin que, dans un même esprit, d’une seule âme nous confession la Trinité invisible.
Amen

 

Mentions légales