Vous êtes ici : catéchèse > tous les mots de Père Lambert > un mot de Père Lambert

Mot de Père Lambert

février 2003

Voici le temps favorable, celui de la conversion"

Mes bien aimés, nous entrons bientôt le temps du Grand Carême. Ce temps de la conversion. Temps qui nous renvoie à l'essentiel, l'essence même de notre vie.
N'est-ce autre que d'être en relation avec Dieu ? Comme cela était si naturel dans le Paradis jusqu'au moment où l'homme se trouva opposé à Celui Qui donne la vie. Tout d'un coup il se cacha puisqu'il eut honte de lui-même : " Ils entendirent le pas du Seigneur Dieu Qui Se promenait dans le Paradis à la brise du jour, et l'homme et sa femme se cachèrent devant le Seigneur Dieu parmi les arbres du jardin " (Gen. 3, 8). Depuis, c'est la condition de l'homme : il a honte et se cache. Ou bien il se construit un monde artificiel, un faux paradis. Il fait tout pour maintenir le rêve du bonheur… jusqu'au moment ou ce monde s'éclate à la mort d'un proche, l'écroulement de son mariage, un licenciement, une maladie grave qui s'annonce. Voilà le moment de se convertir… ou de périr (dans la dépression ou dans la fuite dans l'illusion).
Dans l'église pourtant, l'homme est invité de se convertir en permanence. De laisser tomber, dès à maintenant, tous les illusions et de retourner à l'essentiel : d'être avec Dieu. Voici dans ce sens, mes bien aimés, le temps de ce Carême, " le temps favorable, celui de la conversion " comme le disent les textes liturgiques."
Commençons le temps de ce Carême lumineux (…) sanctifions notre âme et purifions notre chair ; de nourriture ne jeûnons pas seulement : abstenons-nous aussi de toute passion, cultivant les spirituelles vertus ; en elles persévérant fidèlement, puissions-nous être dignes de voir la Passion du Christ notre Dieu et l'allégresse de Sa sainte Résurrection " (Vêpres du pardon).
Oui, commençons le temps de ce Carême lumineux, le temps favorable de la conversion.

Votre père dans le Christ, Lambert

 

Mentions légales