Vous êtes ici : catéchèse > tous les mots de Père Lambert > un mot de Père Lambert

Mot de Père Lambert

Avril 2003

"Heureux le serviteur qu'il trouve vigilant"

Nous vivons des temps très durs : une guerre atroce (que j'espère fini au moment où vous lirez ce mot), des risques d'inflammation de toute une région, sans oublier tant d'autres déchirements ailleurs dans le monde, de plus en plus d'insécurités politiques et économiques s'ajoutent aux insécurités que nous connaissions déjà suite à cet incroyable acte de terrorisme qu'était " le 11 septembre ", issu à son tour de situations de misère, d'humiliation, de frustration…
Je ne juge pas. Je ne sais même pas comment comprendre la situation actuelle, encore moins de désigner responsables et victimes. Ne serait ce que j'ai la forte crainte que nous sommes tous victimes, que l'humanité est victime… puisque c'est la peur et la haine qui se rependent. Les hommes, les peuples, les religions s'opposent de plus en plus l'un à l'autre, accusent l'autre et se sentent ainsi justifiés de combattre l'autre.
C'est un moment critique, qui rappelle les mots du Christ " Vous aurez aussi à entendre parler de guerres (…) On se dressera en effet nation contre nation (…) Et tout cela ne fera que commencer les douleurs de l'enfantement " (Mat 24, 6-8). Et à ce moment il me semble que le plus important soit de veiller : " Veillez donc, parce que vous ne savez pas quel jour va venir le Maître " (Mat 24, 42). Bien que le Christ dise également -dans ce même contexte- de " ne pas s'alarmer, car il faut que cela arrive, mais ce n'est pas encore la Fin " (Mat 24, 6). D'ailleurs, la Fin n'est pas forcement " la fin de notre histoire ". C'est tout d'abord une réalité " hors temps " comme le Paradis est plutôt une réalité " hors monde ", le Christ disant au bon larron : " aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis " (Luc 23, 43), et par rapport au dernier Jour " l'heure vient et est déjà venue " (Jean 5, 25). Néanmoins, les signes sont là, " la nuit est avancée, le Jour approche " (Rom 13, 12). C'est cela que les Offices du début de la Grande Semaine chantent solennellement (en reprenant Mat 25) : " Voici l'Epoux qui vient au milieu de la nuit : heureux le serviteur qu'il trouvera vigilant ! "
Résurrection de Lazare fête le samedi 19 Avril
C'est décidément l'heure de nous préparer. Mais si l'on le fait ce n'est pas que pour nous, que pour moi, mon âme, mon salut. Nous ne pouvons pas vivre ces temps et ne pas prier pour le monde. Et ceci avec audace. Audace basée sur l'expérience d'Abraham qui osait prier pour Sodome (Gen 18). Avec confiance aussi. Confiance basée sur la Résurrection, le Christ étant descendu aux enfers pour sauver tous. C'est dans la joie de Pâques que nous allons pouvoir prier pour ce monde et même pour ceux qui nous haïssent :
" C'est le jour de la Résurrection, en cette fête rayonnons,
l'un l'autre embrassons-nous, du nom de frères appelons même nos ennemis,
pardonnons à cause de la Résurrection " (stichères de Pâques)
Nous prions pour les autres tout en nous rendant compte que nous ne soyons pas automatiquement du côté des justes. C'est pourquoi nous prions actuellement, à mon initiative, après chaque Liturgie cette prière de double tranchée :
" Seigneur, Miséricordieux, Tu as prié pour ceux qui T'ont crucifié
et Tu as ordonné à Tes serviteurs de prier aussi pour leurs ennemis ;
pardonne à ceux qui nous haïssent et nous persécutent, pardonne aussi
à nous qui avons une vue étroite, jugeons trop facilement et dédaignons nos frères

Votre père dans le Christ, Lambert

 

Mentions légales