Vous êtes ici : catéchèse > tous les mots de Père Lambert > un mot de Père Lambert

Mot de Père Lambert

Octobre 2003

Chaque mois, Père Lambert écrit quelques mots pour aider les paroissiens de l'église orthodoxe de Nantes
à réfléchir et progresser sur leur chemin spirituel.

"Heureux l'homme qui met en Dieu sa foi"

De tout temps l'homme a cherché une sécurité face à ce monde plein d'insécurités et de dangers. Aujourd'hui plus que jamais cette quête de la sécurité semble nous préoccuper. Dans ces temps incertains nous voulons surtout nous assurer d'un travail stable et bien payé, faire un petit trésor de guerre, nous procurer d'une maison privée si possible dans un quartier "sécurisé",… que nous protégeons par une assurance-accident, assurance-habitation, assurance-défense des droits… assurance-vie. Nous tentons la pérennité en nous souscrivant une assurance-supplément retraite et pour nos enfants nous prenons dès avant leur naissance une assurance-éducation. En réponse d'une supposée insécurité accrue nos gouvernements durcissent les lois et remplissent les rues davantage de gens en uniforme. Face aux menaces terroristes nous menons des guères préventives, bouclons nos frontières, contrôlons nos citoyens.
Compréhensible, raisonnable, inévitable que cela peut apparaître, est-ce que ce soit ainsi que notre vie devient "sûre" ?
La Bible a tendance de dire qu'il faudrait plutôt mettre sa confiance en Dieu, notre seul "Rocher", le seul fondement stable. Notre foi en Lui est "l'assurance de ce que nous espérons" (Hebr11, 1). Tout le reste, n'est-ce pas " vanité et poursuite de vent " (Eccl 1, 14) ?
Et pourtant, Dieu non plus nous donnera une sécurité facile. Bien au contraire, le Christ nous demande de renoncer à toutes nos fausses sécurités :
"Va, ce que tu as, vend-le (…) puis, viens, suis Moi" (Marc 10, 24).
Il nous appelle à le suivre, Lui le Chemin, Lui le seul chemin sûr, seule sécurité dans notre vie. Et pour cela il faut perdre "notre" vie, "nos" chemins, "nos" schémas, "nos" sécurités :
"Si quelqu'un veut venir à ma suite, qu'il se renie lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il Me suive. Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi et de l'Evangile la sauvera" (Marc 8, 34-35).
C'est là la metanoia radicale que nous avons tous à oser : perdre nos sécurités pour gagner la Vie. Maintenant plus que jamais. Envers et contre tout. C'est radical. Désolé, mais c'est en effet radical le chemin que le Christ nous propose.

Votre père dans le Christ, Lambert

 

Mentions légales