Vous êtes ici : catéchèse > tous les mots de Père Lambert > un mot de Père Lambert

Mot de Père Lambert

Novembre 2003

Chaque mois, Père Lambert écrit quelques mots pour aider les paroissiens de l'église orthodoxe de Nantes
à réfléchir et progresser sur leur chemin spirituel.

"Choses consacrées au Seigneur"

Cette fois-ci nous aborderons une question délicate : l'argent donné à l'église (note 1Collectes pour les pauvres, dons pour la chapelle, dons pour les déplacements du prêtre, cotisations…) . Question délicate puisque le Mammon dans l'Eglise … ? (note 2Math 6, 24 : " Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon (l'Argent).) Mais est-ce que tout usage de l'argent est d'emblée servitude à l'Argent ? Question délicate également puisque abordée par un prêtre, celui qui devrait s'occuper que du spirituel… Mais est-ce qu'il y a opposition entre le spirituel et le matériel pour nous qui croyons en Dieu qui a créé la terre " bonne " et qui a finalement pris corps… Abordons alors la question.
Pour Israël le dixième de tout est donné en offrande puisque " Toute dîme du pays (…) appartient au Seigneur ; c'est une chose consacrée au Seigneur le dixième de tout " (Lév 27, 30.32). Donner à l'Eglise est donner à Dieu ce qui Lui appartient. Tout vient de Lui. Est don de Lui. Les hommes en redonnent un dixième en gratitude.
Pour la première communauté chrétienne ceci est radicalisé. Ils donnent tout ce qu'ils ont : " Tous les croyants ensemble mettaient tout en commun " 5Act 2, 44), " Tous ceux qui possédaient des terres ou des maisons les vendaient, apportaient le prix de la vente et le déposaient aux pieds des apôtres (Act 4, 34) (note 3Il faut bien noter que ce qui est décrit ici dans le livre des Actes est surtout la description d'un idéal et pas tant de la réalité… cela a existé et existe toujours, des gens qui donnent tout, mais cela reste exception.) . Tout appartient à Dieu - il faut tout lui donner. C'est ce que notre Seigneur Jésus dit aussi souvent : " va, vends ce que tu possèdes (…) puis viens, suis-moi " (Math 19, 21).
Ce n'est pas important, toutefois, le montant que l'on donne. Assis à côté du trésor du Temple, Jésus est impressionné par cette veuve pauvre qui ne donne que quelques piécettes. Le Christ est impressionné par le radicalisme de son don : " elle, de son indigence, a mis tout ce qu'elle possédait, tout ce qu'elle avait pour vivre "(Marc 12, 42.43).
C'est un radicalisme qui est peut-être difficile à suivre… et pourtant cela nous indique une direction. C'est clair que pour l'Eglise il n'y a pas question de donner quelques euros " de son superflu " (même texte sur la veuve). Pas question d'avoir d'abord une belle maison, bien aménagée, avec télé, DVD, lave vaisselle, femme de ménage… pour enfin donner de ce qui reste, tout en gardant assez pour des vacances, un traitement beauté, deux voitures et, et, et. Mais heureusement qu'on ne trouve pas cette dernière attitude parmi nous. Non, je suis touché par votre générosité. Vous donnez, pour le dire avec St Paul, " selon vos moyens (…) et au-delà de vos moyens, spontanément (…) dépassant même nos espérances " (2Cor 8, 3-5). Rendons grâce à Dieu pour cela. Et continuez surtout. C'est votre sueur qui fait que l'église existe toujours.

Votre prêtre Lambert

1- Collectes pour les pauvres, dons pour la chapelle, dons pour les déplacements du prêtre, cotisations, etc.
2- Math 6, 24 : " Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon (l'Argent).
3- Il faut bien noter que ce qui est décrit ici dans le livre des Actes est surtout la description d'un idéal et pas tant de la réalité… cela a existé et existe toujours, des gens qui donnent tout, mais cela reste exception.

 

Mentions légales