Vous êtes ici : catéchèse > tous les mots de Père Lambert > un mot de Père Lambert

Mot de Père Lambert

Février 2005

Chaque mois, Père Lambert écrit quelques mots pour aider les paroissiens de l'église orthodoxe de Nantes
à réfléchir et progresser sur leur chemin spirituel.

"Revêtez l'armure de la prière…"

Nous sommes en train de construire une chapelle. C'est chose agréable à Dieu et dans le même temps chose dangereuse.
Un des dangers est que nous nous laissions piéger par les soucis matériels, les questions techniques, financières, esthétiques… et que nous oublions Celui pour Qui nous avions commencé ce travail.
C'est ce qui nous arrive également dans notre vie de tous les jours. La maman qui se perd dans les soucis pour la santé, la scolarité, le développement culturelle de ses enfants, dans le ménage, la cuisine, le budget…(note 1Avec mes excuses de prendre la femme ici que dans son rôle de maman. Elle a tout le droit de se reconnaître dans ce que je dis du travail de l'homme. Comme les hommes ont le droit de se reconnaître dans ce que je viens de dire de la maman.) au risque d'oublier pour qui elle le faisait. Ou l'homme qui fait son travail et s'y perd en oubliant… Enfin, cela peut nous arriver à tous, que " les soucis de ce monde ", que l'extérieur nous " bouffe ".
Ne faudrait-il pas alors que nous nous tournions vers l'intérieur ?
Se tourner vers l'intérieur, mais comment ? Se tourner vers l'intérieur, mais si l'on y trouve que vide ? Si l'on y ne retrouve que ces mêmes soucis qui ne cessent de nous tourner la tête ?
Alors, prions. Prions -par exemple- cette simple prière " Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi, pécheur ". C'est simple à retenir, faisable même pour les plus pressés d'entre nous. Et tout y est. D'abord une confession de foi : "Seigneur, Jésus Christ". Je confesse le Verbe incarné comme "Seigneur" donc "maître de ma vie" et aussi comme "Jésus" ce qui veut dire "le Seigneur sauve", et comme "Christ", c'est à dire comme "Messie", "le Seigneur qui introduit dans la joie éternelle". Et d'autre côté c'est en reconnaissant ma petitesse, "moi, pécheur", une supplication : "aie pitié de moi" que l'on aurait pu traduire avec "aide-moi " ou "viens à mon secours" ou "sauve-moi".
Si nous prions ainsi, nous sommes déjà en Dieu, puisque "dans" la glorification de Dieu, l'homme entre déjà dans la Gloire et "dans" la supplication, le Dieu miséricordieux, "l'Ami des hommes" est déjà en nous. Ce n'est quelque part qu'ensuite que nous puissions entrer dans l'intérieur de nous-mêmes, l'intérieur qui par la prière, même imparfaite et encore "extérieure", n'est plus vide ni en proie des démons de notre vie (note 2La prière, même extérieure et débutante, nous prépare à la rencontre avec Dieu à l'intérieur de nous. Mais si nous voulons vraiment prier, ça veut dire "être" avec Dieu, nous nous apercevrions que les démons reviennent et il faudra justement " vider " notre cœur de toute pensée et de toute passion. Si nous songeons ainsi à la perfection, il nous faudra l'aide d'un père spirituel expérimenté et aussi avant tout la Grâce de Dieu. Dans ce mot je ne parle que des premiers pas qui, déjà, nous font " vivre " avec Dieu.). C'est maintenant, revêtu de "l'armure de la prière" (note 3"Revêtez l'armure de Dieu pour pouvoir résister aux manœuvres du diable (…) Vivez dans la prière et les supplications, priez en tout temps dans l'Esprit…" Eph. 6, 10-18.), que nous pouvons descendre "avec l'intelligence dans notre cœur", comme le disent les pères de la prière intérieure (note 4Les hésychastes.).
En y restant dans la prière notre cœur devient le lieu où l'Esprit de Dieu habite (note 5Rom 8, 9 "l'Esprit de Dieu habite en vous" ; 1Cor 3, 16 "vous êtes un temple de Dieu et l'Esprit habite en vous" ; Gal 2, 20 "ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ en moi".). Et aussi, notre vie "extérieure" devient le "champ de Dieu" (note 61Cor 3, 9 "vous êtes le champ de Dieu".), ce que nous faisons "manifestation" de la volonté de Dieu.

Votre prêtre Lambert

Rien au survol des chiffres dans le texte ? Mettez votre navigateur à jour (update) !
Notes :
1- Avec mes excuses de prendre la femme ici que dans son rôle de maman. Elle a tout le droit de se reconnaître dans ce que je dis du travail de l'homme. Comme les hommes ont le droit de se reconnaître dans ce que je viens de dire de la maman.
2- La prière, même extérieure et débutante, nous prépare à la rencontre avec Dieu à l'intérieur de nous. Mais si nous voulons vraiment prier, ça veut dire "être" avec Dieu, nous nous apercevrions que les démons reviennent et il faudra justement " vider " notre cœur de toute pensée et de toute passion. Si nous songeons ainsi à la perfection, il nous faudra l'aide d'un père spirituel expérimenté et aussi avant tout la Grâce de Dieu. Dans ce mot je ne parle que des premiers pas qui, déjà, nous font " vivre " avec Dieu.
3- "Revêtez l'armure de Dieu pour pouvoir résister aux manœuvres du diable (…) Vivez dans la prière et les supplications, priez en tout temps dans l'Esprit…" Eph. 6, 10-18.
4- Les hésychastes.
5- Rom 8, 9 "l'Esprit de Dieu habite en vous" ; 1Cor 3, 16 "vous êtes un temple de Dieu et l'Esprit habite en vous" ; Gal 2, 20 "ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ en moi".
6- 1Cor 3, 9 "vous êtes le champ de Dieu".

 

Mentions légales