Vous êtes ici : catéchèse > tous les mots de Père Lambert > un mot de Père Lambert

Mot de Père Lambert

Mai 2005

Chaque mois, Père Lambert écrit quelques mots pour aider les paroissiens de l'église orthodoxe de Nantes
à réfléchir et progresser sur leur chemin spirituel.

Depuis peu, nous sommes en mesure de vous proposer une version russe du mot mensuel du Père Lambert :
Сегодня мы даем вам возможность прочитать на русском языке сокращенный вариант обращения Отца Ламбера. Мы постараемся по мере возможностей делать переводы краткого изложения в каждом выпуске Вестника. Все ваши замечания, предложения и идеи нас интересуют, пожалуйста, передавайте их Бенедикт Робишон.

co-opérateur en grec = co-opérateurs, collaborateurs, collègues…

Nous sommes en train de réaliser notre rêve : un " chez-nous " pour les orthodoxes. Une chapelle et une maison d'accueil et de rencontre. Cela nous prend toute notre énergie, toutes nos forces…
Et voilà qu'une nouvelle arrivée me dit : " Chez vous c'est étrange. Je ne peux même pas aller à l'église quand je le veux. Est-ce que cela changera quand il y aura la chapelle ? ".
Question embarrassante puisque critiquant et à juste titre. Oui, nous sommes plutôt tièdes quand il s'agit de la vie liturgique. Nous sommes assez éloignés de la ferveur des premiers siècles (que l'on trouve encore ici et là dans les " pays orthodoxes "). Nous sommes loin de la plénitude liturgique dont les orthodoxes (note 1Ce qui vient de " orthos " (… ) = droit / juste / bon et " doxa " (… ) = le culte / la glorification. Ce qui fait que l'on pourrait traduire avec : la bonne liturgie.
) sont tellement fiers (et que nous ne trouvons en fait que dans les livres liturgiques…).
Question embarrassante également puisque critiquant " de l'extérieur ". " Vous ne faites pas bien ". C'est ce que j'entends également quand les gens me disent : " Dans le temps on chantait encore en slavon ". Ou quand on me dit qu'il y avait beaucoup d'erreurs dans le texte publié en grec. Dans tous ces remarques c'est le " vous " qui ne l'a pas bien fait.
La seule chose que je peux dire c'est que l'Eglise, ça c'est nous, nous tous. Oui on pourrait faire mieux pour les textes en grec dans la lettre, mais qu'un Grec le fasse avec le secrétaire française. Oui, on pourrait chanter les panékidas en slavon, pourvu qu'il y ait des Russes qui s'y mettent avec les chantres actuels. Oui, on pourrait célébrer plus et le prêtre pourrait faire plus de visites à la maison et prendre plus de temps pour préparer les mariages et baptêmes, et assurer un catéchisme régulier, pourvu qu'il soit libéré de son boulot pour pouvoir se consacrer à la paroisse. Et oui, on pourrait célébrer toutes les semaines, pourvu qu'il y ait des gens qui soient prêts à venir chanter, lire, préparer avant et nettoyer après, faire des prosphores, nettoyer les linges et habits liturgiques, gérer le stock de vin et de cierges… Cela demanderait de nous tous plus de ferveur.
Vous savez, Saint Paul utilise le mot "co-opérateur" (note 2Ce qui vient de "sun" (… ) = ensemble / avec / co et "ergos" (.. ) = travailleur. Ce qui donne donc : co-opérateur ou collaborateur.) pour indiquer ses "collègues" (note 3Lettre aux Romains 16, 9 ; 2ième lettre aux Corinthiens 8, 23.) dans le service de l'Eglise mais également pour décrire la nature de notre travail dans l'Eglise : nous sommes "collaborateurs de Dieu" (note 42ème lettre aux Corinthiens 6, 1 ; 1ère lettre aux Thessaloniciens 3, 2.) . Il s'agit donc de travailler ensemble les uns avec les autres et en co-opérateurs de Dieu.
Par ailleurs il utilise pour l'Eglise la fameuse image du corps : "vous êtes le Corps du Christ et membres chacun pour sa part" (note 51ère lettre aux Corinthiens 12, 27. Mais comparez toute la chapitre 12.). Pour dire que dans le corps on a besoin de chaque membre et qu'aucun membre ne peut suffire à lui-même puisqu'il n'est rien sans les autres. Qu'il faut alors "une mutuelle sollicitude". Et que ces membres doivent opérer en bonne harmonie les uns avec les autres et avec la tête qui est le Christ.
Pour répondre à la nouvelle paroissienne : "Oui, dans la nouvelle chapelle il y aura une vie liturgique plus soutenue, si nous, nous le voulons, si nous la réalisons".

Votre prêtre Lambert

Rien au survol des chiffres dans le texte ? Mettez votre navigateur à jour (update) !
Notes :
1- Ce qui vient de "orthos" (… ) = droit / juste / bon et "doxa" (… ) = le culte / la glorification. Ce qui fait que l'on pourrait traduire avec : la bonne liturgie.
2- Ce qui vient de "sun" (… ) = ensemble / avec / co et "ergos" (.. ) = travailleur. Ce qui donne donc : co-opérateur ou collaborateur.
3- Lettre aux Romains 16, 9 ; 2ième lettre aux Corinthiens 8, 23.
4- 2ème lettre aux Corinthiens 6, 1 ; 1ère lettre aux Thessaloniciens 3, 2.
5- 1ère lettre aux Corinthiens 12, 27. Mais comparez toute la chapitre 12.

Со-трудники

Недавно один человек мне сказал: «Странно это как-то у вас. Я даже не могу пойти в церковь, когда мне хочется. И что изменится, когда будет часовня ?» И иногда мне говорят: «Вы даже не можете спеть паникиду на церковно-славянском?» Подразумевается: «вы» это делаете плохо. Но Церковь – это «мы», мы все. Да, мы могли бы петь паникиды на церковно-славянском, были бы русские, которые взялись бы за это. Да, мы могли бы служить больше, и священник мог бы делать намного больше, будь он освобожден от работы и материально обеспечен, чтобы отдавать больше времени приходу. Да, служба могла бы быть каждую неделю, были бы люди, готовые прийти, чтобы спеть, прочесть, подготовить церковь к службе и убрать после службы, спечь просфоры, постирать рушники и литургические одеяния, обеспечить запас свечей и вина…
Св.Павел использует слово Со-трудник ( sun = вместе и ergos = трудиться ) чтобы указать своих «сотрудников» (Рим.1, 16 1; Кор.2, 8 23) , но и чтобы сказать , что мы «споспешники Божьи» (Кор.2, 6 1) . Кроме того, он использует для Церкви знаменитый образ тела: «и вы – тело Христово, а порознь – члены» (Кор. 1, 12 27). Чтобы сказать, что телу нужен каждый член. И что члены должны действовать в гармонии друг с другом и с головой – Христом. Это русское слово, которое я очень люблю «соборность».
И если «я» желаю что-либо в церкви, то это должны делать не «вы», а «мы».

Ваш отец Ламбер

 

Mentions légales