Vous êtes ici : catéchèse > tous les mots de Père Lambert > un mot de Père Lambert

Mot de Père Lambert

Juin 2005

Chaque mois, Père Lambert écrit quelques mots pour aider les paroissiens de l'église orthodoxe de Nantes
à réfléchir et progresser sur leur chemin spirituel.

Depuis peu, nous sommes en mesure de vous proposer une version russe du mot mensuel du Père Lambert
Сегодня мы даем вам возможность прочитать на русском языке сокращенный вариант обращения Отца Ламбера. Мы постараемся по мере возможностей делать переводы краткого изложения в каждом выпуске Вестника.
Все ваши замечания, предложения и идеи нас интересуют, пожалуйста, передавайте их Бенедикт Робишон.

"Accueil"

Nous sommes en train de construire une chapelle et une maison d'accueil (note 1Je vais parler ici de la salle paroissiale comme d'une maison d'accueil pour les malchanceux. Bien sûr cela ne définit pas complètement cette salle, qui sera aussi salle de réunion, salle de catéchèse, salle de fête, salle de rencontre, salle de conférence, salle de concert…). Et oui, aussi une maison d'accueil. Bien que nous n'ayons pas encore l'argent pour ce deuxième volet, celui-là fait bel et bien partie intégrante du projet. Puisque prière liturgique et acte liturgique vont toujours ensemble (note 2"Liturgie" est un mot grec : , ce qui vient de (laos) = peuple et (ergon) = travail / acte. C'est alors " l'œuvre du peuple ". Le mot est utilisé dans le temps du Christ pour désigner "le travail fait dans l'intérêt de la société, le service rendu à l'état" et aussi pour "le service ecclésiastique, la liturgie".).
Cela me donne l'occasion de parler de notre Saint Patron, notre père parmi les Saints Basile le Grand, Archevêque de Césarée en Cappadoce. Parce que Saint Basile était un homme liturgique. Il a écrit pas mal de textes sur la liturgie et c'est de lui par exemple que nous avons l'explication pourquoi on ne peut pas s'agenouiller le dimanche : c'est le jour de la résurrection où l'on se tient debout. Nous chantons à Pâques " lève-toi Seigneur " et nous aussi, nous nous levons. De lui aussi est cette magnifique prière eucharistique (l'Anaphore de Saint Basile) que nous utilisons pendant le Carême et la veille des Grandes Fêtes du Seigneur.
Mais Saint Basile était également quelqu'un proche des pauvres, même des plus malheureux entre eux. Il décrit : " Le malheureux fouille toute sa maison, n'y voit point d'or et sait qu'il n'y en aura jamais. Ses meubles et ses vêtements, misérables comme toujours chez les pauvres, ne lui rapporteront en tout que quelques oboles. Que faire ? Il jette alors les yeux sur ses enfants. S'il les mène au marché… ? ", pour ensuite rouspéter le riche : " Sa douleur te laisse insensible (…) Ses larmes ne t'émeuvent pas, ni ses soupirs ne t'attendrissent ! (…) Partout tu ne vois que ton or (…) L'or obsède tes songes la nuit et te hante le jour " (note 3Homélie 6, Contre la Richesse.). Saint Basile ne se contente d'ailleurs pas de mots. Il agit. Une fois évêque, il organise avec les moines tout un quartier où les affamés trouvent à manger, les pauvres un toit, les malades des soins. C'est Saint Basile qui invente ainsi au quatrième siècle l'hôpital (l'hôtel Dieu), le foyer des pauvres et la maison de retraite.
ça va ensemble, église et maison d'accueil (accueil de l'étranger, du déraciné, du démuni…). D'autant plus pour une paroisse qui est née (entre 1927 et 1932) de deux groupes de personnes qui avaient fui leur pays (note 4Dans les années vingt du siècle dernier les Grecs étaient chassés de l'Asie Mineur par les Kamélistes et les Russes de leur Russie tant aimée par les Bolcheviques. Fin des années vingt et début des années trente les Russes fondent la paroisse Saint Basile à Nantes et donnent hospitalité aux Grecques pour célébrer dans leur chapelle. Les deux communautés se fondent petit à petit dans une seule paroisse.). Des personnes déracinées, ruinées. Une paroisse qui voit aujourd'hui de nouveau arriver des personnes isolées comme des familles entières qui ont quittés leur pays pour trouver une vie meilleure ici. Mais qui bien souvent se retrouvent dans des situations très difficiles, voir même d'illégalité, travaillant au noir, sans logement…
Il se doit de les accueillir. Et dans l'héritage de notre père parmi les Saints, Basile le Grand, quoi de plus naturel que de construire une maison d'accueil.
Que Dieu nous donne le courage de finir ce que nous avons commencé.

Votre prêtre Lambert

Rien au survol des chiffres dans le texte ? Mettez votre navigateur à jour (update) !
Notes :
1- Je vais parler ici de la salle paroissiale comme d'une maison d'accueil pour les malchanceux. Bien sûr cela ne définit pas complètement cette salle, qui sera aussi salle de réunion, salle de catéchèse, salle de fête, salle de rencontre, salle de conférence, salle de concert…
2- "Liturgie" est un mot grec : , ce qui vient de (laos) = peuple et (ergon) = travail / acte. C'est alors " l'œuvre du peuple ". Le mot est utilisé dans le temps du Christ pour désigner "le travail fait dans l'intérêt de la société, le service rendu à l'état" et aussi pour "le service ecclésiastique, la liturgie".
3- Homélie 6, Contre la Richesse.
4- Dans les années vingt du siècle dernier les Grecs étaient chassés de l'Asie Mineur par les Kamélistes et les Russes de leur Russie tant aimée par les Bolcheviques. Fin des années vingt et début des années trente les Russes fondent la paroisse Saint Basile à Nantes et donnent hospitalité aux Grecques pour célébrer dans leur chapelle. Les deux communautés se fondent petit à petit dans une seule paroisse.

"приют"

Мы строим в Нанте часовню и приютный дом. Это полностью соответствует традиции нашего Святого Заступника, Василия Великого. Потому что Василий Великий был человеком литургическим. Но он также был близок бедным. Он писал: «Несчастный перебирает все в своем доме. За всю свою мебель и одежду, как и все бедняки, он получит гроши. Что делать? Он смотрит на детей. Отвести их на рынок?» Чтобы потом возмущаться на богатого: «Его боль тебя оставляет равнодушным. Его слезы тебя не волнуют, и его вздохи тебя не смягчают! Повсюду ты видишь только золото. Золото одолевает тебя ночью и неотступно преследует тебя днем» [1]. Святой Василий не ограничивается только словами. Он действует. Став епископом, он организует со своими монахами квартал, где голодные находят пищу, бедные находят крышу над головой, больные находят лечение. Святой Василий придумал в четвертом веке больницу, приют для бедных и приют для стариков. В России эта традиция была очень живой, Церковь уделяла большое внимание бедным и устраивала больницы, сиротские приюты. Итак, они дополняют друг друга: церковь и приютный дом. Тем более для прихода, который создался (между 1927 и 1932 гг.) двумя группами людей, покинувшими свои страны [2]. Изгнанниками и обездоленными. Сегодня у многих из нас жизнь очень трудная. Нам нужно место, в котором нас могут принять, в котором мы можем встретиться и передохнуть.

Да поможет нам Бог в его создании!

Ваш отец Ламбер

 

Mentions légales