Vous êtes ici : catéchèse > tous les mots de Père Lambert > un mot de Père Lambert

Mot de Père Lambert

novembre 2006

Chaque mois, Père Lambert écrit quelques mots pour aider les paroissiens de l'église orthodoxe de Nantes
à réfléchir et progresser sur leur chemin spirituel.

Tombée du ciel ?

Il y a eu des paroissiens qui ont été choqués par mon article sur l'histoire de la paroisse qui avait comme titre : "Est-ce que la paroisse orthodoxe de Nantes est tombée du ciel ?". Apparemment, cela avait à faire avec la traduction en russe (note 1D'ailleurs, on a également eu des problèmes pour la traduction en roumain ou j'ai eu un échange de mails avec la traductrice pour bien saisir le sens de ce que je voulais dire avec mon texte en français.), ce que je ne peux pas vérifier (note 2La traduction en russe et en roumain est une aide à ceux qui ne maîtrisent pas le français. Mais ces traductions ne sont pas des traductions "officielles". Si vous avez un doute de compréhension où si vous pensez ne pas pouvoir être d'accord, il faut se référer au français. Ce n'est que le texte en français que je signe.). Mais cela avait également à faire avec le teneur de l'article même. Comme je pense que nous touchons là au cœur de la compréhension du chemin spirituel et non seulement à une compréhension de la vie de la paroisse, je prends maintenant le moyen de ce mot pour approfondir l'affaire.
Tout d'abord je confirme le fait que la paroisse n'est pas venue "de manière inexpliquée", "brusquement" ce qui correspond à une des significations de l'expression française "tomber du ciel". Non, la paroisse a une histoire, une histoire de personnes précises qui dans des circonstances précises ont agi et ainsi ont fait que la paroisse est née et a pu (sur)vivre. Tout comme la venue de notre Seigneur Jésus est arrivé dans le cadre d'une histoire, l'histoire d'Abraham, de ses fils, du Peuple Saint né de lui, des Prophètes et de la ligné de David…(note 3Nous commémorons cette histoire les deux Dimanches qui précèdent Noël.) .
Ensuite, je dis qu'elle n'est pas non plus venue par "incursion (note 4"Incursion" veut dire "entrée d'envahisseurs dans un pays ennemi".) divine" ce qui correspond à une autre signification de "tombée du ciel", c'est-à-dire "arrivée de manière surnaturelle" (note 5"Surnaturel" veut dire "ce qui ne s'explique pas par les lois naturelles ou par l'action humaine".). Non, la paroisse est là grâce à l'énorme effort de beaucoup. Théologiquement ceci est important à confirmer: Dieu n'agit pas en "envahissant" notre vie. Il cherche au contraire notre "coopération", notre "collaboration". Notion très importante que nous trouvons chez Saint Paul qui dit que nous sommes des "coopérateurs (note 6( NDR : note égarée ?)) de Dieu" (2Cor 6, 1).
C'est important de le confirmer, puisqu'il y a un vrai risque de piétisme chez nous. Il y a des gens qui disent qu'il faut prier et tout viendra. Ce qui n'est pas faux en soi. Mais ce qui n'est pas tout non plus. Rappelons-nous cet apophtegme, cette parole mémorable d'un des Pères du désert:
Un frère se rendit chez Abba Sylvain, au mont Sinaï, et voyant les frères travailler, il dit au vieillard : "Ne travaillez pas pour la nourriture périssable ; Marie, en effet, a choisi la meilleure part".
Le vieillard dit à son disciple : "Zacharie, donne au frère un livre, et mets-le dans une cellule où il n'y a rien".
Quand donc fut venue la neuvième heure, le frère tenait les yeux fixés sur la porte pour voir si l'on ne viendrait pas le chercher pour manger. Mais comme personne ne l'appelait, il se leva, alla trouver le vieillard et lui dit : "Les frères n'ont-ils pas mangé aujourd'hui, abbé ?". Le vieillard lui dit : "Si, mais toi, tu es un homme spirituel et tu n'as pas besoin de cette nourriture charnelle. Nous autres qui sommes charnels, nous tenons à manger, et pour cela, nous travaillons. Toi, tu as choisi la meilleure part : tu lis toute la journée et tu ne veux pas manger de nourriture charnelle".
Ayant entendu ces paroles, le frère fit une métanie en disant : "Pardonne-moi, abbé".
Le vieillard lui dit : "Assurément, Marie elle-même a besoin de Marthe, et c'est en effet, grâce à Marthe que Marie a été louée".
Alors, rendons grâce au Seigneur que nous ayons eu dans notre paroisse et que nous ayons encore aujourd'hui beaucoup de Marthes (Luc 10, 38-42). Beaucoup de gens qui ont le sens du travail. Qui savent que rien ne se fait si nous ne "co-opérons" (2Cor 6, 1) pas avec Dieu. Rendons grâce pour ces serviteurs "bons et fidèles" qui utilisent et font fructifier les talents donnés par Dieu (Math 25, 14-30). Qui ne se satisfont pas de dire "Seigneur, Seigneur", mais qui "font la volonté du Père" (Mth 7, 21).
Et bien sûr dans tout cela c'est en fin de compte Dieu Qui agit. C'est Dieu Qui "travaille en nous" (Phil 2, 13). Nous nous savons profondément dépendants de Dieu. Nous savons, comme il était dit dans l'article, que c'est uniquement parce que nous nous sommes "re-mis dans les mains de Dieu" et que nous avons demandé "toujours et en tout l'aide du Saint Esprit" que la paroisse est toujours là. Oui, de cette façon, on peut dire que la paroisse est "venue de par la volonté de Dieu". Mais pour exprimer cela le français préfère l'expression "don du ciel". Ce qui correspond à l'expression biblique: Dieu "donne" la nourriture, le bonheur, grâce et gloire (Ps 104, 27; 85, 13; 84, 12) (note 7"Tomber" est utilisé pour "la colère" et "les sentences" de Dieu: "une terreur divine" tombe sur la terre (Gén 35, 5; 1Sam 11, 7; 2Kron 20, 29), "une grêle dévastatrice" tombe sur Egypte (Ex 9, 18), "souffre et feu venant du Seigneur" pleuvent sur Sodome et Gomorra (Gén 19, 24), "le feu de Dieu" "tombe du ciel" (Job 1, 16).).
La paroisse est donc bel et bien "don du ciel", mais elle n'est pas "tombée du ciel". Et soyons heureux, puisque ce ne sont que les choses vides qui tombent du ciel. Le seul instant où la Bible utilise l'expression "tombé du ciel" dans le sens de "venu du Ciel"/"don de Dieu", il s'agit d'une idole (la statue d'un faux dieu) dont les païens croient qu'elle soit "tombée du ciel" (Actes 19, 35) (note 8Sinon c'est Babylone (Is 14, 12) ou le Satan (Luc 10, 18) qui "tombent" également "du ciel", mais là dans le sens de "tomber de leur piédestal".).

Votre père dans le Christ, Lambert

Rien au survol des chiffres dans le texte ? Mettez votre navigateur à jour (update) !
Notes :
1- D'ailleurs, on a également eu des problèmes pour la traduction en roumain ou j'ai eu un échange de mails avec la traductrice pour bien saisir le sens de ce que je voulais dire avec mon texte en français.
2- La traduction en russe et en roumain est une aide à ceux qui ne maîtrisent pas le français. Mais ces traductions ne sont pas des traductions "officielles". Si vous avez un doute de compréhension où si vous pensez ne pas pouvoir être d'accord, il faut se référer au français. Ce n'est que le texte en français que je signe.
3- Nous commémorons cette histoire les deux Dimanches qui précèdent Noël.
4- "Incursion" veut dire "entrée d'envahisseurs dans un pays ennemi".
5- "Surnaturel" veut dire "ce qui ne s'explique pas par les lois naturelles ou par l'action humaine".
6- ( NDR : note égarée ?)
7- "Tomber" est utilisé pour "la colère" et "les sentences" de Dieu: "une terreur divine" tombe sur la terre (Gén 35, 5; 1Sam 11, 7; 2Kron 20, 29), "une grêle dévastatrice" tombe sur Egypte (Ex 9, 18), "souffre et feu venant du Seigneur" pleuvent sur Sodome et Gomorra (Gén 19, 24), "le feu de Dieu" "tombe du ciel" (Job 1, 16).
8- Sinon c'est Babylone (Is 14, 12) ou le Satan (Luc 10, 18) qui "tombent" également "du ciel", mais là dans le sens de "tomber de leur piédestal".

 

Mentions légales