Vous êtes ici : la paroisse >> aménagements de la maison paroissiale et construction du portique

Aménagements de la maison paroissiale

de novembre 2006 à juin 2008

Ponçage de la frise
Ponçage des planches de rive.

La rentrée 2006 est passée, la paroisse se réjouit d'avoir un toit pour abriter nos retrouvailles fraternelles. Une équipe de courageux se forme et commence les aménagements de la maison : Manuel Vatinos, Guy Lumeau et Yves Beuchet en forment le noyau, aidés par Pavel pour l'électricité. Les gaines et le tableau électriques sont posées, puis c'est au tour du plancher sur lambourdes : l'ancien plancher "des franciscains" est réutilisé, complété par de nouvelles lames. Un bon coup de ponceuse et tout est de niveau. Pour Noël, le plancher est terminé.
Sans prendre de pause, nos compères continuent et entreprennent de poser des cloisons qui délimitent une entrée, des wc et un coin cuisine. En haut des cloisons, il faut laisser un espace pour permettre la descente du solivage du premier étage : en sèchant, les murs vont se tasser et perdre 7 à 8 cm… Cet espace est ensuite habillé par des lambris massifs. Le cablage électrique est réalisé. Le rez-de-chaussée est aménagé pour Pâques 2007.
L'été se termine et le chantier reprend : pose du plancher du premier étage, confection d'une trémis , pose de l'escalier avec la cage d'escalier et une porte coupe-feu. A Noël 2007, le premier étage est utilisable.
Mais ce n'est pas fini… ils continuent ! D'où leur vient une pareille énergie ?? Nos amis entreprennent alors l'isolation du toit. Il faut d'abord mettre des gaines électriques ? Qu'à cela ne tienne : les voilà convertis en électriciens et l'isolation est finie pour le 18 mai 2008, date de la bénédiction de la maison paroissiale par Mgr Gabriel. La maison est dédiée à Sainte Mère Marie de Paris dont l'amour pour les plus petits fut sans limite.

rondin avec les platines aux extrémités
un gros rondin est d'abord monté à la main

Pendant ce temps, à l'extérieur, se prépare la construction d'un "portique" en bois qui doit réunir l'église et la maison pour qu'is ne fassent plus qu'un seul bâtiment. L'excédent de bois de la chapelle permet sa réalisation : un gros rondin horizontal sera fixé par l'intermédiaire de platines en acier galvanisé et supporté par 2 poteaux ouvragés. Des chevrons sont fixés sur le rondin pour recevoir un voligeage. Le couvreur mettra les liteaux, le zinc et les ardoises. Une planche de rive ouvragée pour décorer chaque côté.

montée progressive du rondin avec un levier
montée progressive du rondin avec un levier

alignement des chevrons
Les chevrons sont recoupés.


27 juin 2008 : le portique est terminé, mais pas couvert…




Mentions légales