Communiqué de l'Assemblée des Evêques Orthodoxes de France

(AEOF)

Olivier Clément

Paris le 16 janvier 2009 – Rappel au Seigneur du théologien et historien orthodoxe français Olivier Clément.

L’Eglise orthodoxe en France est en deuil aujourd’hui!

C’est avec une grande peine que les évêques orthodoxes de France ont appris la naissance au Ciel du théologien et historien orthodoxe français Olivier Clément qui s’est éteint à Paris hier après une longue lutte difficile, mais courageuse et sereine, contre la maladie.

Il est difficile de dire Olivier Clément tellement est abondante et puissante son œuvre dans et pour l’Eglise orthodoxe.

Personnalité marquante et attachante de l’Orthodoxie en France, en Europe et de par le monde, Olivier Clément était par excellence un être « philocalique », un véritable amoureux de la beauté divine qu’il recherchait et décryptait dans le monde et dans toute personne et qu’il retraduisait par une pensée théologique puissante et abondante, s’exprimant dans une parole poétique pleinement enracinée dans la vie et la tradition de l’Eglise.

Les évêques orthodoxes de France tiennent à rendre un hommage appuyé à celui qui a tant donné, sans limite, à l’Eglise orthodoxe et qui, inspiré et inspirant, a été un des piliers de l’Orthodoxie dans notre pays. Ils saluent en lui aussi celui qui a accompagné, dans une fidélité et une loyauté extrêmes, pendant de longues années les travaux du Comité inter épiscopal orthodoxe en France et puis l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France. Le rayonnement d’Olivier Clément ne s’est pas limité à la France. Il a été un témoin actif et irénique du Christ ressuscité dans tout le monde orthodoxe, dans le monde chrétien et bien au-delà. Tous les chrétiens se reconnaissent dans sa paternité aimante.

Les évêques orthodoxes de France partagent la peine de son épouse et de toute sa famille et leur adressent, ainsi qu’à tous les fidèles orthodoxes, les plus fraternelles condoléances.

Véritable témoin du Christ et de Son Eglise tout au long du XXème siècle, entièrement tourné et tendu vers la Résurrection du Seigneur, la parole est à lui :

« Est-il vrai que le Christ est ressuscité ? Ou sommes nous des menteurs qui se contentent de bien chanter ? Si le Christ est vraiment ressuscité, un peu en nous aussi, si peu que ce soit, alors soyons assurés que quelles que soient les difficultés, l’amour et l’intelligence vaincront. ». (Olivier Clément, Ière Journée de l’Orthodoxie en France, le 24 mai 2001)

Que sa mémoire soit éternelle !

 

Mentions légales